«pendre la crémaillère».

Lorsqu'un individu acquérait ou construisait un nouveau logement, le premier repas – souvent festif – était ainsi l'occasion de placer la marmite au-dessus du feu, et donc pour cela de littéralement «pendre la crémaillère».                                                                                                      A Poye, pour ses 40 printemps

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/39